Quintland

DUPOUY Fred

Le 28 mai 1934, cinq petites filles identiques naissent chez les Dionne au Canada, dans la province de l’Ontario. Les parents qui habitaient une petite ferme avaient d√©j√† cinq enfants. C’est la premi√®re fois que des quintupl√©s survivaient. Mais la vie de ces enfants fut triste ; les dix premi√®res ann√©es elles furent √©lev√©es par des infirmi√®res, sans contact ou presque avec leurs parents et encore moins avec leurs fr√®res et soeurs. Et surtout elles sont devenues une attraction, la foule venant les observer derri√®re des vitres, comme dans un zoo.¬†L’auteur s’est empar√© d’un sujet fascinant et est rest√© tr√®s proche de la r√©alit√©, ne rajoutant que deux personnages de fiction. On comprend bien l’intention du livre et la volont√© de d√©noncer les erreurs monumentales dans l’√©ducation de ces enfants qui ont √©t√© utilis√©es √† des fins lucratives, au d√©triment de leur √©panouissement. Elles n’ont fr√©quent√© aucun autre enfant et ne sont quasiment jamais sorties de leur prison dor√©e durant leur enfance. Si le contexte historique est bien pos√©, la construction du roman ne convainc pas. Les passages en italiques sens√©s reproduire les pens√©es, √† travers la premi√®re n√©e, des petites filles qui ne se vivaient qu’en une seule entit√©, sont in√©gaux. Par ailleurs le c√īt√© fictionnel n’apporte finalement pas grand chose √† cette histoire v√©ridique qui fait tout sauf r√™ver. (A.E. et M.-T.D.)