Les larmes noires

LESTER Julius

 & & &  

Dialogues sous forme de sc√©nettes et monologues int√©rieurs se r√©pondent pour mettre en sc√®ne une riche famille de planteurs en G√©orgie, √† la veille de la guerre de S√©cession, et une famille d’esclaves noirs vivant sur le domaine o√Ļ ils ont toujours √©t√© bien trait√©s. L’h√©ritier de la plantation, Ma√ģtre Butler, a divorc√© d’une actrice anglaise anti-esclavagiste. Leurs deux filles restent avec le p√®re ; l’a√ģn√©e, Sarah, sensible, ressemble √† sa m√®re, la plus jeune adopte les id√©es de son p√®re. Ce dernier perd sa fortune au jeu et,pour rembourser sa dette, doit vendre ses esclaves. Emma, jeune nounou noire qui s’occupe avec tendresse des deux filles, est vendue…

Ce r√©cit s’appuie sur des faits r√©els : la grande vente a bien eu lieu, Butler a exist√© et Henry, un blanc abolitionnsite, aussi. La construction non lin√©aire du roman, avec ¬ę flash-back ¬Ľ et ¬ę souvenirs¬Ľ personnels, permet de suivre les personnages sur deux g√©n√©rations. Chacun des protagonistes donne sa version du drame inscrit dans les m√©moires. Cette trag√©die fait d√©couvrir avec √©motion ce qu’√©tait la condition des esclaves dans ce qu’elle a de plus inhumain: la vente et la s√©paration des familles, l’appel de la libert√© qui fait prendre √† certains des risques, au p√©ril de leur vie. Ce tr√®s beau livre√† forte intensit√© √©motionnelle donne une vision compl√®te des conditions des esclaves, histoire terrifiante et vraie. Un t√©moignage au ton juste et profond.