Le violoncelliste de Sarajevo

GALLOWAY Steven

D‚Äôabord, une histoire vraie¬†: un obus frappe le centre-ville de Sarajevo tuant vingt-deux personnes devant une boulangerie¬†; un violoncelliste d√©cide alors de jouer pendant vingt-deux jours l‚ÄôAdagio d‚ÄôAlbinoni √† l‚Äôendroit pr√©cis du drame, au risque de se faire tuer. Puis le roman¬† avec trois protagonistes : Fl√®che, une jeune femme devenue ¬ę¬†sniper¬†¬Ľ malgr√© elle, Kenan, qui doit traverser la ville pour se ravitailler en eau, Dragan qui risque sa vie sur le trajet vers la boulangerie o√Ļ il travaille‚Ķ et toujours la musique du violoncelle en toile de fond.

 

Steven Galloway, jeune √©crivain canadien, √©crit l√† son troisi√®me roman. Par la juxtaposition de trois vies diff√©rentes dans une m√™me ville assi√©g√©e o√Ļ la peur et la mort sont √† chaque carrefour, il rend vivantes cette peur et l‚Äôangoisse du lendemain, tout en posant des questions profondes sur le bien et le mal, l‚Äôutilit√© de la guerre, le besoin de se tenir debout face √† l‚Äôadversit√©, l‚Äôimportance d‚Äôune fiert√© nationale, l‚Äôamour de la patrie. Un style tr√®s simple, sans fioritures, recr√©e bien l‚Äôatmosph√®re d’une ville martyris√©e, tout en permettant l’irruption des souvenirs du temps de paix.