Le fil du destin (Le clan des Otori ; 5)

HEARN Lian

 & & & &  

Apr√®s une conclusion inattendue (Le vol du h√©ron, LJA mars 2007), voici le d√©but de la saga, situ√© avant Le silence du rossignol (LJA janvier 2003). Histoire de Shigeru, l’h√©ritier du clan des Otori qui d√©montre tr√®s t√īt des qualit√©s exceptionnelles : courage, esprit de d√©cision, attention aux autres. Il se d√©sesp√®re de voir son p√®re, ind√©cis et superstitieux, incapable de r√©sister aux exactions des Tohan dans l’est des Trois pays. Ses oncles, demi-fr√®res de son p√®re, pr√īnent la collaboration mais Shigeru engage la bataille. La trahison d’un vassal ruine ses esp√©rances.

Le jeune homme saura surmonter la honte de l’√©chec et le chagrin de la mort de ses fid√®les pour apprendre la dissimulation et la patience : d√©chu de ses droits, il parcourt ses terres pour √©tudier les pratiques agricoles et les contes de fant√īmes. On comprend alors pourquoi ses amours avec Dame Naomi, h√©riti√®re d’un fief qui se transmet de m√®re en fille, doivent rester secr√®tes. On devine la finalit√© des intrigues de la Tribu dont les pouvoirs magiques se perdent, l’origine du christianisme primitif des Invisibles. R√©p√©tition g√©n√©rale de l’√©pop√©e que vivront le neveu de Shigeru et la ni√®ce de Naomi, on d√©couvre avec le m√™me plaisir, qu’on ait lu ou non les volumes qui lui font suite dans la chronologie de l’histoire, cette oeuvre palpitant de l’amour de la nature et de la violence du Japon f√©odal. Pour adolescents et adultes.¬†