Je ne t’aime toujours pas, Paulus.

DESARTHE Agnès

Tout va mal pour Julia : son p√®re est au ch√īmage ; sa m√®re, ancien mannequin, est jug√©e trop ¬ę vieille ¬Ľ pour retravailler, quant √† sa soeur Judith, c’est un v√©ritable petit poison qui essaie de manipuler toute la famille. Mais ce qui l’affecte le plus, c’est le d√©part de Paulus, son petit ami, qui lui a annonc√© son d√©m√©nagement au moment o√Ļ elle s’attendait √† √©changer son premier baiser. Seule consolation, l’affection et les conseils de Johana, sa meilleure amie. Pour elle, un seul rem√®de : cr√©er de toute pi√®ce une nouvelle aventure avec le correspondant anglais qui vient d’arriver dans la classe.

 

Au-del√† des √©mois amoureux de Julia, c’est sur son environnement familial et amical que s’attarde l’auteure. Dans un style vif et contemporain, parfois dr√īle, le roman √©crit √† la premi√®re personne montre avec justesse le regard caustique de l’h√©ro√Įne qui pourtant garde beaucoup de tendresse pour son entourage. Les r√©flexions contradictoires d’une adolescente complex√©e, tiraill√©e entre son physique ingrat et son intelligence aig√ľe, sont bien observ√©es mais le roman est un peu longuet.