Cool de chez cool.

VIZZINI Ned

& & &  

 

Jeremy Preysent a un nom difficile Ă  porter en classe, et il est le seul Ă  venir Ă  pied au lycĂ©e. Alors il ne faut pas s’Ă©tonner s’il collectionne les humiliations et n’arrive jamais Ă  rĂ©torquer avec pertinence. Comment pourrait-il intĂ©resser les « Filles Canon » et Christine, sa jolie partenaire du groupe de thĂ©Ăątre ? Recourir au «dĂ©kal», ordinateur quantique qu’on avale comme une pilule, pour devenir «Cool», s’avĂšre moins dĂ©cisif que prĂ©vu…

Miracle de la miniaturisation, le dĂ©kal s’apparente plutĂŽt Ă  une potion magique et Jeremy Ă  l’un de ces hĂ©ros de contes vouĂ©s aux souhaits ridicules. Nouveau look, allure assurĂ©e, Ă©motions maĂźtrisĂ©es : il triomphe vite de ses inhibitions. Mais les« plans-drague » initiĂ©s par son manager interne virent immanquablement Ă  la catastrophe : au diable le coaching, fĂ»t-il informatique, Jeremy dĂ©cide enfin de s’assumer. Un scĂ©nario de science-fiction, une Ă©volution psychologique bien vue et un ton actuel « jeune » sans vulgaritĂ© – le dĂ©kal y veille ! – donnent du rythme Ă  cette Ă©ducation sentimentale burlesque bien de notre temps,  dans ses aspects les plus crus parfois, vue cĂŽtĂ© garçon.