Ziyan

G√úNDAY Hakan

Dans un poste militaire de l’Est de la Turquie, il effectue son service au sein de la gendarmerie. C’est l’hiver et il fait affreusement froid. L’environnement est hostile, le PKK mena√ßant et la hi√©rarchie militaire multiplie brimades sordides et vexations. Les gardes incessantes dans ces conditions deviennent de vrais supplices, au point qu’il est victime d’hallucinations et ‚Äúre√ßoit‚ÄĚ la visite de Ziya Hurzit pendu environ soixante-dix ans plus t√īt pour complot contre Atat√ľrk. Il ‚Äúentend‚ÄĚ l’histoire de la vie vagabonde de cet id√©aliste incoh√©rent, pr√™t √† s’engager dans des aventures sans r√©fl√©chir.¬†

Hakan G√ľnday est un jeune √©crivain turc (D’un extr√™me √† l’autre, NB mars 2013) qui se livre √† un r√©quisitoire f√©roce contre le caract√®re arri√©r√© de bien des institutions de son pays et d√©nonce avec v√©h√©mence le service militaire obligatoire et ses contraintes. Gr√Ęce √† un r√©cit tr√®s fort o√Ļ, dans une atmosph√®re pesante, le h√©ros frise la folie, l’auteur interpelle et fait r√©agir. Ce texte dense et puissant, d’une lecture parfois malais√©e, cherche √† montrer la situation complexe du peuple turc et les contradictions dans lesquelles il se d√©bat en raison d’un attachement √† des moeurs ancestrales qui freine une souhaitable √©volution.