West

DAVIES Carys

1815, Pennsylvanie. Bellman, veuf de trente-cinq ans, abandonne sa fille Bess, dix ans, √† sa soeur c√©libataire pour s‚Äôaventurer loin vers l‚ÄôOuest o√Ļ ont √©t√© d√©terr√©s des os d‚Äôanimaux g√©ants : il imagine en retrouver des sp√©cimens vivants. Tous d√©sapprouvent mais Bess admire son p√®re et esp√®re son retour bien que sans nouvelles. L‚Äôexplorateur parcourt une nature hostile, souffre de froid et faim, malgr√© l‚Äôefficacit√© du jeune Indien qui le sert. La trag√©die r√īde, pour Bellman comme pour sa fille √† la merci des pr√©dateurs.¬†¬†Auteur de nouvelles, Carys Davies pour son premier roman √©voque la ¬ę Fronti√®re ¬Ľ am√©ricaine lorsqu‚Äôelle √©tait une contr√©e magnifique mais sauvage, o√Ļ les Indiens, √©ternellement pourchass√©s, pouvaient seuls survivre. Les r√©cits altern√©s pr√©sentent l‚Äôexp√©dition paternelle extravagante, et l‚Äôexistence solitaire, sans affection, de la jeune enfant qui n‚Äôa pour amie qu‚Äôune mule ! La romanci√®re a voulu exprimer le courage et la folie d‚Äôune recherche de l‚Äôimpossible, mais aussi l‚Äôirresponsabilit√© d‚Äôune telle d√©cision. Elle d√©crit le foss√© culturel qui s√©pare les Indiens des Blancs, et la soci√©t√© locale dans un pays encore tr√®s violent. La r√©alit√© aura raison des illusions. La fin abrupte tranche avec le caract√®re un peu r√©p√©titif de cette courte fable attachante mais sombre. (S.La. et L.G.)