Ulle.

BAUM Vicki

Dans le quartier pauvre d’une bourgade allemande, Ulle, dernier enfant d’une famille nombreuse, naît au moment où le couple uni que formaient ses parents est un lointain souvenir. Son père n’est plus qu’un ivrogne impotent et sa mère a depuis longtemps délaissé la boutique pour rêver d’aventures galantes. C’est à peine s’ils se sont aperçus qu’Ulle ne grandissait pas comme les autres. Mais son exclusion de l’école assortie de moqueries féroces renvoie l’enfant de six ans à l’impitoyable réalité : il est nain et monstrueux. D’abord exhibé comme phénomène de foire, il entre dans un cirque avant de tenter une incursion désespérée et ridicule dans un milieu aisé d’artistes.  Sous une plume limpide, et quelque peu désuète, Vicki Baum (1888-1960) observe avec sensibilité cet être stigmatisé, explore sa solitude et son acharnement à vivre dans un monde qui ne lui est pas réservé. Dans ce livre publié en 1924 où les portraits sont talentueusement brossés, la romancière allemande insiste à travers ce destin tragique sur la place dérisoire accordée aux marginaux.