Ombres dansantes ou Le Zombie, c’est moi : romanessai.

BUCH Hans Christoph

Les longs et fr√©quents voyages du journaliste et romancier allemand Hans Christoph Buch en Ha√Įti, o√Ļ il a de plus des attaches familiales, font de lui un observateur averti de ce pays. Dans trois textes en un, il ‚Äúraconte‚ÄĚ Ha√Įti. Premier volet : un document d‚Äôordre g√©n√©ral ; deuxi√®me volet : ses exp√©riences personnelles avant et apr√®s le d√©barquement des Am√©ricains r√©int√©grant dans ses fonctions le chef de l‚Äô√Čtat Aristide ; troisi√®me volet : un r√©cit romanc√© avec pour cadre la France et Saint-Domingue depuis la lutte de lib√©ration des esclaves jusqu‚Äô√† l‚Äôind√©pendance de l‚Äôancienne colonie. ¬†L‚Äôalternance des trois textes ne facilite pas la lecture, mais elle est un moyen efficace de souligner une situation de r√©volution permanente et une sorte d‚Äôoubli du pass√© qui entra√ģne sa tragique r√©p√©tition. Au-del√† de l‚Äôeffroyable chaos, l‚Äôauteur analyse savamment les caract√©ristiques de la langue cr√©ole, du culte vaudou, reflets de l‚Äô√Ęme d‚Äôun myst√©rieux peuple auquel va sa compassion, entra√ģnant la n√ītre aussi profond√©ment que dans l‚ÄôArchipel de la douleur : Voyages au bout du nouveau d√©sordre mondial (NB f√©vrier 2004).