Never sky

ROSSI Veronica

TrĂšs (trop) bien protĂ©gĂ©s dans leurs Capsules, les SĂ©dentaires considĂšrent l’extĂ©rieur comme le « monde la mort ». Cinq jeunes vont pourtant transgresser la loi : quitter la zone de sĂ©curitĂ© et dĂ©connecter leur SmartEye. Parmi eux, Aria, 17 ans, belle et froide, fille d’une chercheuse en gĂ©nĂ©tique, avec qui elle a perdu le contact. Bannie, Aria est coupĂ©e de son monde virtuel. Peregrine le Sauvage aux sens hyper-dĂ©veloppĂ©s est, lui aussi, en rupture de ban avec le sien. Leurs quĂȘtes respectives d’un ĂȘtre cher les amĂšnent Ă  devoir cohabiter: dĂ©couvertes, dĂ©fis, entraide, initiation voire plus.

TrĂšs en vogue chez les adolescents, le genre dystopique met en scĂšne des sociĂ©tĂ©s imaginaires fondĂ©es sur les craintes humaines, sociĂ©tĂ©s dont les dĂ©rives nuiraient gravement. Tel qu’il est dĂ©crit, l’univers d’Aria alerte contre les dangers de l’isolement du rĂ©el et de son rĂ©seau « normal » de communication entre les ĂȘtres. Ce sont les deux personnages principaux qui parlent alternativement, et ainsi, leur Ă©volution respective est mise en valeur avec justesse. Du coup, les acteurs secondaires manquent d’un peu de prĂ©sence et d’épaisseur. MalgrĂ© quelques longueurs, la tension entre les protagonistes de l’histoire est bien soutenue et le suspense surprend au dĂ©tour. Veronica Rossi annonce deux volumes Ă  suivre.