Mensonges pieux.

O'SULLIVAN Mark

 

& &  

OD et Nance, 16 ans, s’aiment, mais se séparent insensiblement. OD sombre depuis que sa mère les a quittés sans un mot, lui et son père, musicien fini et alcoolique. Son refuge? Le foot, arrosé de bières ; et Nance, l’Africaine, découvrant que ses parents adoptifs lui ont toujours menti sur ses origines, se tait pour se lancer dans une quête tourmentée.

La parole est donn√©e alternativement aux deux adolescents et toute l‚Äôhistoire vue √† travers le prisme de leurs pens√©es et sentiments, √©claire singuli√®rement sur la fa√ßon dont se construit entre eux, puis entre eux et leur entourage, un mur d‚Äôincompr√©hension : cheminement des pens√©es parall√®les, fausse interpr√©tation de la parole de l‚Äôautre, forte introversion. Et, obstacle¬† grave, les ¬ę mensonges pieux ¬Ľ que chacun se fait √† soi-m√™me : amiti√© ou piti√© pour Beano le copain albinos? L√Ęchet√© ou inconscience de sa m√®re envers Nance¬†? La v√©rit√©, comment la reconna√ģtre au fond de soi et la dire ? On entrevoit √† la fin, de nouveaux d√©parts possibles, des choix difficiles – certaines situations sont d√©chirantes.¬†Malgr√© un tempo assez lent, ces questions, et certains personnages attachants,¬† donnent de la force au roman. Int√©ressant pour un club de lecture.¬†