L’histoire d’un mariage

GREER Andrew Sean

Pearlie a épousé un beau garçon dont elle est très amoureuse. Ils semblent heureux, malgré la fragilité psychologique du jeune homme, encore traumatisé par la guerre dans le Pacifique. Elle le protège sans pouvoir un jour éviter l’irruption d’un passé sentimental qu’elle ignorait. Que faire ? Cinquante ans plus tard, elle relate les réactions et les tourments de sa vie, affirmant pour commencer : « nous croyons connaître ceux que nous aimons ».

 

À travers le récit insolite de la narratrice, de nombreuses facettes de l’Amérique des années cinquante déchirée entre les souvenirs récents de la guerre mondiale et le nouveau conflit en Corée sont mis en résonance : la condition féminine, la discrimination raciale, l’homosexualité encore culpabilisante, la ville de San Francisco, humide et brumeuse, dominée par le Golden Gate… Avec en filigrane l’amour, la lâcheté. Écrit avec élégance et sensibilité, ce roman est le deuxième de l’Américain Sean Andrew Greer.