Le voyage de Mosca

HARDINGE Frances

& 

En Angleterre, au d√©but du XVIIIe si√®cle, le c√©l√®bre √Čcrivien Plumedoy meurt, laissant Mosca, douze ans, orpheline. Elle sait lire et √©crire, ce qui lui vaut d’√™tre enferm√©e par son oncle, en ces temps troubl√©s o√Ļ, depuis la chute de la royaut√©, les guildes se disputent le pouvoir et l’intol√©rance r√®gne. Elle s’√©chappe avec son oie et lib√®re du pilori Eponyme Clent, un po√®te, escroc, beau parleur et menteur qu’elle suit √† Mandelion, ville d’o√Ļ son p√®re fut banni. En route, ils sauvent d’un guet-apens Dame Tamarine, la soeur du duc ; reconnaissante, cette derni√®re prend la fillette √† son service. Mosca, charg√©e d’espionner les Papetiers, se retrouve plong√©e au coeur d’un complot dont l’instigatrice n’est autre que sa protectrice.

Un gros roman d’aventure foisonnant, √† l’imaginaire d√©brid√©, dont les titres des chapitres suivent l’ordre de l’alphabet. Le fil de l’intrigue se perd dans les multiples p√©rip√©ties, commentaires, descriptions et digressions. L’√©criture est pr√©cise mais jamais suggestive, beaucoup de choses sont effleur√©es : r√©gimes totalitaires, libert√© de la presse, de pens√©e, d’opinion, pouvoir des livres et des mots… Une oeuvre ambitieuse, mais que c’est ennuyeux ! ¬†