L’amour du prochain.

BRUCKNER Pascal

SĂ©bastien, cadet d’un frĂšre « qui ne serait jamais qu’un brouillon », fut un enfant adulĂ©, aimĂ©, jusqu’Ă  l’Ă©coeurement, par des parents soixante-huitards. Au lendemain de ses trente ans, il se rĂ©veille avec la « gueule de bois », sa brillante carriĂšre au Quai d’Orsay, sa vie familiale confortable, ses six amis indĂ©fectibles, organisĂ©s en sociĂ©tĂ© secrĂšte, tout cela constitue une terrifiante prison dont il doit d’urgence s’Ă©chapper. Il rĂ©alise alors sa vocation : un « dĂ©vouement Ă©rotique de masse » ; il s’installe dans une vie parallĂšle et se livre Ă  la prostitution dans une garçonniĂšre du Marais. Avec sa complice, Dora, Antillaise, juive exaltĂ©e, il vit un « sacerdoce du sexe » afin de « convertir l’immondice en beautĂ©. » Trahi, torturĂ©, il vivra sa dĂ©chĂ©ance jusqu’Ă  la folie. Pascal Bruckner, essayiste et romancier (Les voleurs de beautĂ©, N.B. oct. 1997), Ă©crit un roman ambigu et souvent scabreux. Il tourne en dĂ©rision une sociĂ©tĂ© de « bons sentiments » dans une charge impitoyable.