La naine du tsar

FOGTDAL Peter H.

& & &

 

S√łrine, la narratrice lilliputienne, est offerte par Fr√©d√©ric¬†IV, roi du Danemark, au tsar Pierre¬†Ier. Orpheline de m√®re, nagu√®re vendue par son p√®re, maltrait√©e et humili√©e, elle vit avec un bourreau, dans le recoin le plus immonde de Copenhague. Elle le tue. Intelligente et tr√®s observatrice, elle veut √™tre ¬ę¬†un caillou dans la chaussure des hommes¬†¬Ľ, de tous ceux qui ne sont pas des nains. Elle suit le tsar¬†‚Ästelle l‚Äôaime¬†‚Ästpendant douze ans, vivant les pires aventures, rarement les plus belles. Elle peut aussi bien gu√©rir et s√©duire, qu‚Äôempoisonner et prendre des racl√©es. L‚Äôhorreur atteint des sommets dans le cabinet d‚Äôobjets d‚Äôart du tsar.

 

C‚Äôest une plong√©e √©trangement d√©licieuse dans un monde cruel, sordide, glac√©, terrifiant de laideur. La langue de Peter Fogtdal (Le r√™veur de Palestine, N.B. f√©v. 2007) est inattendue, s√®che ou sinueuse, rigoureuse ou folle, √† l‚Äôimage de son extraordinaire h√©ro√Įne.