Les Arpenteurs du monde

KEHLMANN Daniel

La biographie inspire Daniel Kehlmann. Apr√®s celle d’un peintre, √©l√®ve de Matisse et ami de Picasso (Moi et Kaminski, N.B. juin 2004), il raconte le double cursus de savants c√©l√®bres, n√©s √† la fin du XVIIIe si√®cle : le professeur Gauss, ‚Äúprince des Math√©matiques‚ÄĚ, physicien et astronome, et le naturaliste explorateur, Alexander von Humboldt. Histoire de donner le ton g√©n√©ral, il pr√©sente d’abord ses h√©ros, blanchis sous le harnois, bataillant devant l’objectif de Daguerre au Congr√®s allemand des naturalistes, √† Berlin en septembre 1828, avant de remonter, toujours pince-sans-rire, √† leur enfance, leur formation, leurs r√©alisations‚Ķ Dans une suite de tableaux o√Ļ s’additionnent des petits faits concrets, il suit alternativement chacun de ses personnages. Mesurant tout et partout, √† l’aide du barom√®tre et du sextant, ceux-ci r√™vent de percer les secrets de la terre. Toujours imag√©e, la prose d√©taille manies et ridicules de personnes s√Ľres de leur excellence et les plonge, avec une l√©g√®ret√© ironique et savoureuse, au sein de romanesques aventures. Un peu longuet, ce r√©cit ne manque pas de charme.