Le serviteur du Tsar.

ALEXANDER Robert

Avant de mettre fin √† ses jours, Misha relate, sur une cassette, une p√©riode douloureuse de sa vie. D’origine russe, il dit avoir √©t√© en 1918 gar√ßon de cuisine dans la maison Ipatiev, o√Ļ le Tsar et sa famille v√©curent leurs derni√®res semaines avant d’y √™tre assassin√©s. Jour apr√®s jour, il √©voque la vie intime de la famille, les conditions (imaginaires ?) de leur enfermement et surtout les vains espoirs qu’auraient suscit√©s de modestes messages qu’il transmettait en secret au Tsar et qui laissaient supposer une hypoth√©tique √©vasion.¬†L’auteur reconna√ģt qu’il s’agit l√† d’une oeuvre de fiction, mis √† part quelques lettres authentiques. Il s’est pourtant document√© sur la vie ant√©rieure du couple imp√©rial. Mais son r√©cit, na√Įf et m√™me simpliste, l’intrigue rocambolesque, en d√©calage avec le sujet dramatique, laissent le lecteur perplexe, voire irrit√© devant de pr√©tendues r√©v√©lations.