La ferme intention.

BARBA Andrés

Ce titre un peu ambigu r√©unit trois nouvelles et un r√©cit. La m√®re, qui fut tr√®s belle et mena de main de fer l‚Äôentreprise familiale, est en train de mourir ; les deux soeurs s‚Äôentendent mal, le fr√®re a √©t√© √©cart√© de l‚Äôusine, un mensonge les r√©unira un moment √† la mort de cette femme √©go√Įste et angoiss√©e. Une adolescente s‚Äô√©carte de ses amis, fuit sa m√®re, plonge dans l‚Äôanorexie ; √† l‚Äôh√īpital, elle d√©couvrira avec Ana, dans une relation amoureuse, connivence et tendresse. Il a cinquante ans, lui vingt : un amour partag√© mais √©ph√©m√®re, fait de crainte devant le temps qui passe et d‚Äôenvie devant la jeunesse de l‚Äôautre ; apr√®s huit ans de vie commune, ils se sont mari√©s et rien ne va plus. Son obsession √† lui est la pr√©paration du marathon : un d√©rivatif √† ses √©checs.

 

Ce deuxième livre d’un jeune professeur à l’université de Madrid, Andrés Barba, sait traduire les relations difficiles de ses personnages, faites de non-dits et de peur de l’autre. Mépris, dureté participent à un constat de tristesse, de faillite et d’incommunicabilité.