La faim du loup

MARCHE Stephen

New York, de nos jours. Lorsqu’on retrouve dans la neige le corps nu du multimilliardaire Ben Wylie, h√©ritier d’un empire de presse et m√©dias, Jamie Cabot, journaliste vir√© de son dernier boulot, s‚Äôinterroge sur cette mort myst√©rieuse. Fils des gardiens de la propri√©t√© des Wylie, en Alberta, il d√©couvre des archives qui lui permettent de relater la vie et la puissante ascension de cette famille aussi secr√®te que radine. Une terrible mal√©diction frappe les hommes les nuits de pleine lune, et leurs √©pouses veillent √† ce qu‚Äôils restent inoffensifs.¬†¬†Partant du principe que L‚Äôhomme est un loup pour l‚Äôhomme, Stephen Marche retrace sur un si√®cle la force et la r√©alit√© du r√™ve am√©ricain tel qu‚Äôon le concevait. Partis de rien, les magnats de la presse ont tout compris du syst√®me et l‚Äôont exploit√© au-del√† de l‚Äôimaginable. En roman√ßant cette critique de l’√©poque, et sous le pr√©texte fantastique du mythe du loup-garou, l’auteur fait une formidable m√©taphore sur ce que certains hommes, d√©nu√©s de tout scrupule et fondamentalement secrets, ont r√©ussi √† accomplir dans ce pays o√Ļ tout √©tait possible et le capitalisme la r√®gle d‚Äôor. √Čcriture efficace, v√©ritable peinture de moeurs et de soci√©t√©, univers cruel et impitoyable. Passionnant. (E.A. et V.M.)