Chanson sans paroles

PACKER Ann

Elles sont amies d’enfance, mais n’appartiennent pas au m√™me milieu. Liz et Sarabeth ont √©volu√© diff√©remment. Liz, mari√©e, deux enfants encore au lyc√©e, se satisfait de son statut de m√®re au foyer. Sarabeth, c√©libataire, travaille de fa√ßon fantaisiste et se remet p√©niblement d’une rupture sentimentale. La tentative de suicide de Lauren, fille de Liz, rompt un √©quilibre que l’on pouvait croire solide et met en p√©ril l’amiti√© des deux femmes.

 

√Ä travers les menus faits de la vie ordinaire, l’auteure cherche √† saisir les failles et les d√©s√©quilibres de ses personnages, les incompr√©hensions et les f√™lures provoqu√©s par un drame. On se lasse un peu d’√©tats d’√Ęme longuement d√©crits, de trop nombreux d√©tails et de dialogues parfois creux. Mais on retrouve l’√©criture fluide et la sensibilit√© psychologique assez fine, d√©j√† soulign√©e dans Un amour de jeunesse (NB octobre 2004).