Blonde attitude.

SYKES Plum

La narratrice et sa meilleure amie Julie, héritière des magasins Bergdof, fréquentent le milieu branché de New York. Le shopping chez les couturiers, les réceptions mondaines ne leur suffisant pas, les princesses de Park Avenue veulent avoir le dernier sac Hermès, la tenue la plus chic, la plus parfaite teinte de blond mais l’accessoire le plus indispensable est un fiancé. Notre héroïne, qui a fait des études et qui travaille, va de déception en déception amoureuse alors que Julie, quoique capricieuse et infidèle, réussit à décrocher le mari potentiel. Cette jet-set se déplace en avion privé et dit tout ce qu’il faut porter, les lieux qu’il faut fréquenter (américains pour la plupart).

 

Dans ce premier roman, l’auteure, journaliste à « Vogue » et à « Vanity Fair », se moque gentiment de ce monde de paillettes et de faux-semblants, de la futilité des unes et du cynisme des autres. Le dénouement à l’eau de rose rappelle les feuilletons, le ton des magazines people. Une histoire distrayante qui sera vite oubliée.