American Son.

ROLEY Brian Ascalon

Gabe, le narrateur, vit à Los Angeles entre sa mère, Philippine, abandonnée par son mari américain, et son frère aîné, Tomas, qui dresse des chiens d’attaque. Gabe souffre de son statut de métis tandis que Tomas, tatouages et crâne rasé, se fait passer pour mexicain, dédaigne sa mère et tyrannise son jeune frère qui réagit en vendant le chien préféré de Tomas et en s’enfuyant avec sa vieille Oldsmobile. Un dépanneur complaisant ramène le jeune fugueur dans sa famille. Tomas lui fait payer son égarement en l’obligeant à participer à ses vols et violences et, notamment, à une expédition punitive concernant leur mère bafouée par une Américaine.

 

Dans ce premier roman, l’auteur, quadragénaire, éditeur et universitaire, puise dans sa propre filiation philippino-américaine le vécu des problèmes d’intégration des métis dans cette Californie multiculturelle dure aux déshérités. Les personnages sont bien campés et leur milieu de vie minutieusement dépeint dans un style fluide et évocateur. Jaillit de cet étonnant roman un réalisme oppressant qui envoûte le lecteur, déconcerté cependant par un dénouement abrupt qui laisse, peut-être, augurer une suite.