Une vie de juif sans importance

PERELMAN Roger

Arriv√© √† Paris √† deux ans en 1924, Roger Perelman vit une enfance et une adolescence pauvres, simples, heureuses, faisant de bonnes √©tudes jusqu‚Äôau baccalaur√©at gr√Ęce √† ses parents et ses ma√ģtres. Ayant √©chapp√© aux Allemands pendant trois ans, il est arr√™t√© en octobre 1943 et envoy√© √† Janina, camp de travail d‚ÄôAuschwitz, o√Ļ personne ne survit plus d‚Äôun mois ; lui en sortira en janvier 1945. √Ä son retour √† Paris, il devient p√©diatre et fait une tr√®s belle carri√®re hospitali√®re, publiant en outre un certain nombre d‚Äôouvrages de r√©f√©rence. ¬†La description de l‚Äôenfance et de l‚Äôadolescence √† Paris est pleine de fra√ģcheur, de nostalgie, sans amertume, mettant en √©vidence le fonctionnement de l‚Äôascenseur social. La pers√©cution de l‚ÄôOccupation et la sauvagerie d‚ÄôAuschwitz sont racont√©es sobrement, ce qui en accentue l‚Äôhorreur ; se refusant √† juger, l‚Äôauteur consid√®re que sa survie fut une simple question de chance. Dommage que la suite, sa carri√®re de m√©decin et professeur hospitalier, ne soit qu‚Äôun r√©cit tr√®s long, monotone et purement chronologique, truff√© de noms de coll√®gues, √† peine rehauss√© par une analyse pertinente du mandarinat hospitalier.