Une seconde vie

BOLGER Dermot

Dublin, 1991. Sean, quarante ans, est victime d’un tr√®s grave accident de voiture dont il r√©chappe apr√®s avoir fait l’¬ę Exp√©rience de mort imminente ¬Ľ. Sa vie en est boulevers√©e : alors que jusque l√†, il a v√©cu dans le d√©ni d’avoir √©t√© adopt√©, il veut absolument savoir ce qu’est devenue sa m√®re naturelle : celle-ci, enceinte √† dix-neuf ans, envoy√©e par sa famille dans un couvent, l’a abandonn√© √† six semaines. Obs√©d√© par ses souvenirs, il tente d√©sesp√©r√©ment de la retrouver.¬†Sean est le narrateur central qui raconte, avec de nombreux retours en arri√®re, sa qu√™te ; celle-ci est interrompue par quelques flashes o√Ļ appara√ģt la m√®re, esp√©rant follement retrouver son enfant. Le th√®me central du puzzle saisissant que constitue Une seconde vie est l’adoption mais aussi le sort des milliers de tr√®s jeunes filles enceintes, exclues de leur famille et enferm√©es au couvent. La force et l’originalit√© du roman de Dermot Bolger (Le Voyage √† Valapraiso, NB mai 2003) tiennent √† la reconstitution de la r√©alit√© sociale des ann√©es soixante en Irlande et √† l’expos√© des motivations des parents, des fr√®res et soeurs de l’exclue, mais aussi des religieuses qui l’ont accueillie.