Rumeur

LAVACHERY Thomas

Tarir, jeune Indien Zapiro, se voit trait√© de ¬†¬Ľ mangeur de capincho¬†¬Ľ par un de ses cousins √† l’esprit malsain. Humili√© publiquement, le voil√† consid√©r√© comme un pleutre par les siens. Malgr√© des qualit√©s physiques ind√©niables, c’est un enfant r√©serv√©, contrairement aux membres de sa tribu, volubiles et tapageurs. Les regards se font ambigus, la discorde s’installe, instill√©e par la rumeur qui se propage tel un poison. Devan√ßant la sentence de ses pairs le promettant √† l’exil, Tarir choisit de fuir, tel un paria, avant d’arriver au Pays mort, puis de conna√ģtre la civilisation √† Los Blancos.¬†¬†¬†Rumeur de la m√©disance, rumeur de la for√™t, sont filtr√©es par le cahier central d’illustrations formant comme un rideau de v√©g√©tation pour passer d’un monde √† l’autre, dans une sorte de rite initiatique port√© par le chamanisme. Apr√®s le vide int√©rieur cr√©√© par l’exclusion, l’adolescent subit une catharsis salutaire v√©cue comme une r√©surrection, √† la fois par sa rencontre avec une troupe de capinchos qu’il peut humilier √† son tour, mais aussi par son combat contre un jaguar, v√©ritable incarnation du Mal, l’esprit malfaisant tant de son cousin que de la calomnie. (M.-C.D. et A.-M.R.)