Rachel-Rose et l’officier arabe.

JACQUES Paula

Le Caire, 1957, fin de la guerre de Suez¬†: apr√®s le d√©part des √©trangers fran√ßais et anglais, ce sont les Juifs qui se trouvent dans le collimateur de la police √©gyptienne¬†; des menaces d‚Äôexpulsion et de spoliation p√®sent sur eux et, dans ce climat de crainte, Fouad, l‚Äôofficier arabe, d√©cide de se venger des anciens patrons de sa m√®re, morte par leur faute. Il s√©duit leur fille de quinze ans, Rachel-Rose, une petite dinde na√Įve et touchante qui se p√Ęme bient√īt pour son beau militaire. R√©volt√© par la l√Ęchet√© des parents, vaguement complices, et √©mu malgr√© lui par la puret√© et l‚Äôamour de la jeune fille, Fouad trouve √† sa vengeance comme un go√Ľt amer‚Ķ

 

Paula Jacques situe ses romans en √Čgypte, sa terre originelle, et parle de ses h√©ro√Įnes avec chaleur et affection (Gilda Stambouli souffre et se plaint, N.B. mai 2002). Ce roman d‚Äôune initiation amoureuse et sensuelle d√©crite sans fausse pudeur en est l‚Äôillustration. Elle pose sur ses personnages un regard tendre et amus√© et brosse une excellente peinture de la faiblesse humaine.