Le dernier combat du captain Ni’mat

LEFTAH Mohamed

Ancien officier de l’arm√©e de l’air √©gyptienne, le captain Ni’mat d√©couvre, √† l’aube de la soixantaine, la fulgurance de la sensualit√© homosexuelle. D’abord initi√© par le masseur du club o√Ļ il se rend chaque jour, il demande √† son employ√© de maison nubien, le bel Islam, de le masser quotidiennement et intimement. Le captain Ni’mat tombe follement amoureux de son domestique, mais leur relation s’√©bruite, les inquisiteurs modernes veillent. Par amour pour Islam, il divorce, renonce √† sa vie de notable pour vivre, un temps, une passion partag√©e, interdite et cach√©e.

 

Posthume, ce dernier roman de Mohamed Leftah est d’une certaine mani√®re son dernier combat contre les pr√©jug√©s et l’int√©grisme qu’il a toujours d√©nonc√©s dans ses √©crits (Au bonheur des limbes, NB mars 2006). Il y rajoute une pointe de provocation, le domestique s’appelle Islam et c’est lui qui domine sexuellement son ma√ģtre. Les sc√®nes √©rotiques, les r√™ves sur la beaut√© sont tr√®s d√©taill√©s. Qui n‚Äôen sera pas choqu√© pourra √™tre touch√© par la magie de l‚Äô√©criture, comme s‚Äôil lisait un conte persan transpos√© de nos jours.