Ce pays qui te ressemble

NATHAN Tobie

Zohar naît en 1925 dans le vieux Caire où se mêlent harmonieusement musulmans, coptes et juifs. Il est le seul enfant d’un couple juif pauvre et uni, choyé par une mère fantasque, un père aveugle et une joyeuse parentèle. Masreya, petite-fille d’imam, grandit auprès de sa mère, une chanteuse rebelle, et devient une superbe danseuse. Frère et soeur de lait, ils se perdent de vue, mais ce lien très fort les fait se retrouver dans la capitale égyptienne, bouleversée par la seconde guerre mondiale et gouvernée par le falot roi Farouk… qui devient l’amant de la belle. Tobie Nathan (Les nuits de Patience, NB juin 2013), Égyptien exilé en France, a mis tout son coeur à faire revivre sa ville natale, ses couleurs, ses odeurs et son petit peuple bigarré qui vit dans une chaleureuse promiscuité et s’adonne à la magie et à divers trafics. Mais déjà percent les prémices de la radicalisation politique et religieuse. Dans un style fleuri qui enrobe personnages, aventures romanesques et conflit mondial, se dessine le portrait d’un Farouk versatile, kleptomane et amateur de chair fraîche. Pétri d’humanité et de sensualité, ce roman se lit comme un conte oriental. (L.K. et B.Bo.)