Qui suis-je ?

GORNET Thomas

& & &

 

√Ä la rentr√©e, Vincent retrouve en troisi√®me sa meilleure copine, Myriam, avec qui il partage la t√™te de classe, Aziz son ami, et les autres copains. Il est toujours la b√™te noire du professeur de gymnastique et se sent mal dans sa peau. Chez lui, la vie n’est pas plus dr√īle entre des parents absents et un fr√®re qui l’ignore. Arrive C√©dric, un nouveau avec lequel il sympathise. Mais Vincent est toujours aussi mal √† l’aise, n’arrive plus √† travailler‚Ķ Il r√©alise qu’il est attir√© par C√©dric qui, peu √† peu, l’√©vite et lui envoie m√™me un ballon en pleine t√™te. √Ä la fin de l’ann√©e, chacun part dans un lyc√©e diff√©rent.

¬†La description de la classe est plausible, avec le s√©ducteur et l’allumeuse, le souffre-douleur que tous traitent de ¬ę p√©d√© ¬Ľ, le nouveau rapidement √† l’aise. Vincent se sent de plus en plus mal, malgr√© l’amiti√© de ses deux amis. Sa famille¬† ne lui est d’aucune aide. Avec beaucoup de respect et de d√©licatesse, sans aucun militantisme dans le r√©cit, l’auteur d√©crit la fragilit√© psychique, l’√©volution de l’adolescent et la d√©couverte de son homosexualit√© que lui-m√™me a √©t√© le dernier √† soup√ßonner.¬†