Quelques notes sur les papillons tropicaux.

MURRAY John

Aucune de ces huit nouvelles n’est l√©g√®re ou insignifiante et ceci n’a rien √† voir avec le style tr√®s bon et sobre, c’est dire si elles n’en ont que plus d’impact aupr√®s d’un lecteur exigeant. Pratiquement toutes ont la m√©decine pour sujet, qu’il s’agisse de chercheurs, de m√©decins, d’infirmi√®res exer√ßant leur m√©tier, parfois un apostolat, aupr√®s d’ONG, d’h√īpitaux en Inde ou aupr√®s des plus d√©munis. L’Inde est un sujet r√©current, au niveau des personnes ou des lieux. Sujet qui tient √† coeur √† l’auteur, m√™me s’il s’attarde aussi sur le g√©nocide du Rwanda, ou encore sur les √©preuves banales, divorce, abandon, deuil d’un citoyen ordinaire. Un seul souffle d’air pur : quelques-uns de ces for√ßats du malheur ont en commun, une passion, celle des papillons ou des col√©opt√®res. Des r√©cits poignants, durs, r√©alistes, d√©di√©s √† la petitesse mais aussi √† la grandeur de l’homme.