Pluie de plumes

KORKOS Alain, THOISY Marie-Geneviève

& & &

 

Au Japon, Ryuzo, fils de menuisier, r√™ve d’√™tre samoura√Į. Il vit seul sur les rives du lac Biwa, s’entra√ģnant √† l’escrime. Un jour il tue la femelle d’un couple de canards : devant la douleur du m√Ęle, il enterre la cane, renonce aux armes, s’isole dans la montagne et devient moine sculpteur. Le fils du seigneur frappe √† sa porte : contre la volont√© de son p√®re, il veut apprendre la sculpture. √Ä quatre-vingt-neuf ans, Ryuzo part en p√©lerinage dans un lointain monast√®re, laissant seul son apprenti. √Ä son retour, Junichiro a disparu laissant une statue qui repr√©sente son ma√ģtre, une lettre dans la main.

√Ä partir d’une sculpture, portrait pr√©sum√© de Toki Yorisada, gouverneur militaire de la province de Mino vers 1336, l’auteur brode un r√©cit sans rapport avec l’oeuvre d’art. Ce conte de sagesse s√©duit par sa gr√Ęce et son exotisme mais l’irruption du merveilleux – Junichiro est l’esprit du canard veuf – demande une certaine maturit√©. Sur un papier canson gris perle, des aquarelles illustrent superbement le texte √† la mani√®re des estampes japonaises.