Fleur de cendre

COMBIER Annick, ROMBY Anne

& & &  

Le p√®re de Fleur de Cendre s‚Äôest remari√© et la belle et bonne jeune fille est devenue la servante de sa mar√Ętre et de ses deux filles odieuses et laides. L‚Äôempereur donne une f√™te en l‚Äôhonneur de son fils‚Ķ

La robe est certes devenue kimono, le bal th√©√Ętre N√ī, le carrosse s‚Äôest transform√© en palanquin, la pantoufle de vair en socque de nacre‚Ķ et pourtant l‚Äôon retrouve tous les √©l√©ments du conte traditionnel de Cendrillon. Les illustrations sur papier verg√©, d‚Äôune d√©licatesse a√©rienne, sont somptueuses, empreintes de po√©sie et d‚Äôesth√©tique japonisantes. L‚Äô√©criture est recherch√©e, ponctu√©e d‚Äôha√Įkus. Cet exotisme √©blouissant donne un petit c√īt√© ¬ę¬†d√©j√† vu¬†¬Ľ √† un r√©cit trop connu, qui semble √™tre, au Japon √©galement, un classique. Conte universel ou effet de la mondialisation?¬†