Pablo de la Courneuve

ROUMIGUI√ąRE C√©cile

 

& &

 

Pablo regrette la couleur, les odeurs de la Colombie, son pays natal. L√†-bas, il riait, il courait, il chantait. Ici, dans la ville grise de la Courneuve, tout d√©range les voisins. Il ne faut pas faire d’histoire, ses parents n’ont pas de papiers. Il a douze ans mais il est encore en CM2. √Ä l’√©cole : c’est le coupable tout trouv√© : on l’accuse de voler. Il a pris l’habitude de marcher, marcher pour faire passer sa col√®re. Un jour il se fait renverser par un homme √† v√©lo qui le ram√®ne chez ses parents et les interroge. On apprend que sa famille a d√Ľ s’exiler. Pablo trouve aussi une confidente, une vieille dame un peu folle, ancienne danseuse que les gar√ßons du quartier font enrager.

Sur un th√®me tout √† fait d’actualit√©, l’auteur dresse un constat r√©aliste sur la difficult√© d’int√©gration d’une famille de r√©fugi√©s sans papiers. Puis d’une fa√ßon d√©monstrative, elle cherche √† prouver qu’avec l’amiti√©, tout s’arrange. Une fin positive mais assez artificielle. Roman amorce √† la lecture facile.¬†