No war ; 2

PASTOR Anthony

Run, touch√© par une balle qui √©tait apparemment destin√©e √† son p√®re, se remet avec une rapidit√© √©tonnante gr√Ęce aux effets de la myst√©rieuse pierre Kafikadik. Cette m√™me pierre, dans la chambre voisine, plonge dans le coma Jo, la fille de Roka (qui n‚Äôest autre que le chef du renseignement du Vukland). La tension est √† son comble dans l‚Äôarchipel de l‚ÄôAtlantique nord entre les Kiviks qui d√©fendent leur ile pr√©serv√©e contre un projet de barrage controvers√© et le gouvernement vulko qui attend le soutien des Am√©ricains pour mater la rebellion.¬†¬†Ce deuxi√®me volume de la s√©rie War tient toutes ses promesses. Dans un √Čtat sorti de l‚Äôimagination de son auteur, la tension est √† son comble entre des franges de la soci√©t√© aux id√©aux contradictoires. Fracture sociale (qui rappelle √† certains √©gards celle qui a servi de terreau √† la r√©volte des gilets jaunes), fracture politique, fracture familiale et une dose de myst√®re et de fantastique sont les ingr√©dients biens dos√©s d‚Äôun sc√©nario haletant qui tient en haleine de bout en bout. Le dessin est r√©solument moderne, avec ses aplats noirs contribuant √† accentuer la tension qui va crescendo au fil des pages. Une s√©rie captivante. (V.L. et E.B.)