Musulmane mais libre.

MANJI Irshad

Journaliste connue Ă  la tĂ©lĂ©vision canadienne, l’auteur est une femme qui se reconnaĂźt musulmane mais rĂ©clame le droit de vivre sa foi de maniĂšre indĂ©pendante : elle se dĂ©marque totalement de l’islam intolĂ©rant, dans lequel, plus qu’un attachement Ă  l’enseignement du prophĂšte Mahomet, elle voit une affiliation Ă  un code tribal arabe. RĂ©quisitoire sans concession contre l’obscurantisme, la discrimination exercĂ©e Ă  l’encontre des femmes, des minoritĂ©s non musulmanes ; c’est aussi un plaidoyer pour l’Ă©mergence d’une pensĂ©e indĂ©pendante au sein de l’islam : l’Ijtihad, dans laquelle puissent s’Ă©panouir la curiositĂ© et la libertĂ© d’esprit. La volontĂ© de rompre avec la dĂ©rive fondamentaliste, la dĂ©sinformation des « croyants » la font s’engager dans une dĂ©marche fĂ©ministe : donner la possibilitĂ© aux femmes musulmanes de crĂ©er des affaires permettrait d’acquĂ©rir indĂ©pendance et droits. Elle dĂ©nonce les guerres intestines entre musulmans et applaudit l’esprit de tolĂ©rance juif. Elle en appelle Ă  l’Europe pour une aide Ă  la libĂ©ralisation, rend hommage Ă  l’Occident pour son ouverture, observe le problĂšme palestinien d’un oeil peu convenu. Ce discours est intĂ©ressant malgrĂ© une Ă©criture peu fluide.