Mozart est un joueur de blues.

GAINES Ernest J.

Dans ces cinq nouvelles, écrites entre 1956 et 1976, Ernest J. Gaines plonge le lecteur dans le Sud des États-Unis : la Louisiane est leur théâtre commun avec son petit peuple de travailleurs noirs, les champs de canne à sucre et de coton, les chanteurs de blues, les buveurs de lait de poule arrosé de whisky. Une abondance de scènes naïves, le plus souvent joyeuses, constitue le fond de ces récits savoureux. Un père organise la première expérience amoureuse de son fils, le même fils s’efforce de recaser son veuf de père, un grand-père infidèle est puni de sa légèreté, une jeune fille est déçue par les hommes…  Ernest J. Gaines décrit un monde noir haut en couleur, en chaleur humaine, avec d’autant plus de sincérité qu’il a vécu toute son enfance en Louisiane et y est retourné maintes fois après s’être installé en Californie. (Cf. Catherine Carmier, NB novembre 1999). Dans cet univers fait d’oralité, l’auteur montre une exceptionnelle maîtrise de l’écrit qui lui a valu d’être nominé pour le prix Nobel de littérature en 2004.