Mozart est un joueur de blues.

GAINES Ernest J.

Dans ces cinq nouvelles, √©crites entre 1956 et 1976, Ernest J. Gaines plonge le lecteur dans le Sud des √Čtats-Unis : la Louisiane est leur th√©√Ętre commun avec son petit peuple de travailleurs noirs, les champs de canne √† sucre et de coton, les chanteurs de blues, les buveurs de lait de poule arros√© de whisky. Une abondance de sc√®nes na√Įves, le plus souvent joyeuses, constitue le fond de ces r√©cits savoureux. Un p√®re organise la premi√®re exp√©rience amoureuse de son fils, le m√™me fils s‚Äôefforce de recaser son veuf de p√®re, un grand-p√®re infid√®le est puni de sa l√©g√®ret√©, une jeune fille est d√©√ßue par les hommes‚Ķ ¬†Ernest J. Gaines d√©crit un monde noir haut en couleur, en chaleur humaine, avec d‚Äôautant plus de sinc√©rit√© qu‚Äôil a v√©cu toute son enfance en Louisiane et y est retourn√© maintes fois apr√®s s‚Äô√™tre install√© en Californie. (Cf. Catherine Carmier, NB novembre 1999). Dans cet univers fait d‚Äôoralit√©, l‚Äôauteur montre une exceptionnelle ma√ģtrise de l‚Äô√©crit qui lui a valu d‚Äô√™tre nomin√© pour le prix Nobel de litt√©rature en 2004.