Mon amour,

BONNIE Julie

Lui, pianiste de jazz, part pour une tourn√©e mondiale d‚Äôun mois, elle, dessinatrice, reste √† Paris aupr√®s de Tess, leur fille de quatre jours. Chacun √©crit √† l‚Äôautre des lettres jamais envoy√©es, leur permettant d’exprimer leur amour, d‚Äôexposer leurs sentiments, non-dits ou frustrations. D‚Äôautres personnes, dans leurs courriers, apportent une vision diff√©rente et un compl√©ment d‚Äôinformations sur la relation du couple. Mais une rencontre bouleverse leur vie, mettant en danger la survie de leur mariage.¬†Comme dans son premier ouvrage (Chambre 2, NB septembre 2013), Julie Bonnie traite de l‚Äôaccouchement, de la maternit√©, du lien fusionnel entre m√®re et nouveau-n√©, mais laisse √©galement une grande place √† l‚Äôart ‚Äď ici le piano. Cet √©change √©pistolaire montre la grande solitude de chacun des √©poux, leur r√©action diff√©rente √† cette naissance qui bouleverse le couple. La femme s’inscrit dans le pr√©sent, totalement centr√©e sur son nourrisson et sur la r√©appropriation de son corps ; l’homme quitte la maison, se cherche dans son art et se tourne vers son pass√©‚Ķ Avec une extr√™me sensibilit√©, l’auteur r√©ussit admirablement ce r√©cit de l’intime qui fr√īle le fantastique. √Čcrit dans un style po√©tique et fluide, voici un tr√®s beau roman d‚Äôamour qui touche profond√©ment. (B.D. et B.Bo.)