Marker.

COOK Robin

Jack et Laurie, tous deux médecins légistes confirmés (Vector, NB août-septembre 2001), ont une liaison que Laurie va interrompre car elle désire un enfant que Jack n’est pas prêt à accepter. Dans ce climat sentimental troublé, elle autopsie les corps de plusieurs personnes jeunes, apparemment en bonne santé, décédées brutalement après des interventions bénignes dans un même hôpital. Toutes les analyses, pratiquées en cachette de ses supérieurs, sont vaines. Accidents ou homicides en série ? Elle apprend alors qu’elle est porteuse du gène héréditaire du cancer du sein. Cette mauvaise nouvelle ouvre une piste pour son enquête. Quand elle doit être hospitalisée d’urgence, ses soupçons deviennent des certitudes. Elle a le profil parfait d’une future victime…  Le système privé de santé américain doit à tout prix être rentable. Robin Cook, spécialiste du thriller médical, exploite habilement ce thème en le combinant avec les découvertes génétiques récentes. Les héros, toujours amoureux, sont attachants, la meurtrière sans scrupule, l’angoisse monte, monte… jusqu’au dénouement prévisible. Une recette efficace qui marche très bien.