L’Escalier du Diable

RICHARDSON E.E.

& &

 

Adam, le frĂšre aĂźnĂ© de Bryan, est mort il y a cinq ans pour avoir trouvĂ© l’Escalier du Diable et montĂ© les treize marches chantĂ©es dans la comptine. L’Homme Noir est venu le prendre, comme tous ceux qui s’y sont hasardĂ©s. Pour Bryan et ses parents, la vie a perdu ses couleurs : personne dans la ville ne semble s’émouvoir de la disparition d’un grand nombre d’enfants et le garçon ne se remet pas de n’avoir pu retenir son frĂšre. Mais tout change le jour oĂč il rencontre  Jake et  Smokey : eux aussi ont vu l’Homme Noir et veulent percer le mystĂšre…

L’atmosphĂšre se veut oppressante avec les ingrĂ©dients habituels dans ce genre littĂ©raire : obscuritĂ©, prĂ©sence paranormale et inquiĂ©tante, cauchemars, passage dans des univers parallĂšles, intrusions psychologiques. Mais malgrĂ© la succession d’épreuves compliquĂ©es qu’il subit avec courage et persĂ©vĂ©rance, le hĂ©ros mĂšne une quĂȘte rĂ©pĂ©titive et sans beaucoup d’élĂ©ments pour relancer l’action. La fin laisse une impression d’inachevĂ©.