Les lois de la famille

LAW Benjamin

Regrettant que les souvenirs s’effacent aussi facilement, Benjamin Law r√©dige chaque ann√©e Le dictionnaire de la famille, qui r√©pertorie toutes les anecdotes et les bons mots familiaux. Il ne reste plus qu’√† s’y plonger pour se rem√©morer des passages tragi-comiques, pitoyables ou tendres de la vie de ce foyer d’origine chinoise, √©tabli dans le Queensland australien, compos√© de deux parents et cinq enfants ‚Äď dont Benjamin. Cours d’√©ducation sexuelle, visite des parcs d’attraction locaux, voyage au Japon, maison infest√©e de cafards, lubies paternelles ou maternelles, bagarres entre fr√®res, film traumatisant : autant d’√©pisodes qui √©maillent les vingt-trois chapitres de ces chroniques. La famille appara√ģt bien dot√©e en n√©vroses et particularit√©s pittoresques, √©pingl√©es sur un ton humoristique teint√© d’autod√©rision. Aucune fausse pudeur : un chat est appel√© un chat. On passe un bon moment, mais il manque de la verve et du tonus √† une √©criture sans relief pour en faire un ouvrage dr√īle ‚Äď la traduction en est-elle la cause ?