Les Hordes du vent.

FOIS Marcello

Au lendemain de l’annexion de la Sardaigne √† l’Italie, l’avocat Bustianu, accompagn√© du fid√®le Zenobi, rencontre le bandit Mariani dans son rep√®re des montagnes : celui-ci clame son innocence dans le meurtre d’une femme et demande √† √™tre d√©fendu par le ¬ę¬†mestre¬†¬Ľ. Cette affaire n’est pas, contrairement aux apparences, un simple r√®glement de comptes mais une entreprise aux ramifications politiques assez louches‚Ķ Sur le plan personnel, Bustianu est aux prises avec une m√®re possessive qui voit d’un mauvais oeil sa liaison avec Clorinda.

En poursuivant sa fresque romanesque (Cf. Ce que nous savons depuis toujours, NB novembre 2003), l’auteur manifeste l’attachement tr√®s fort √† son pays natal mais porte un regard critique sur une page de son histoire. Dans ce roman noir, balay√© par la fureur du vent et le souffle po√©tique, non-dits et silences, violence et beaut√© des descriptions traduisent une nature √Ępre et une soci√©t√© archa√Įque que l’auteur rend plus pittoresques encore par des termes sardes, traduits en proven√ßal par l’√©diteur. Un beau moment de lecture.