Les Chats de la tour Eiffel

ROSELLI Auro, BRUNHOFF Laurent de

Toute premiĂšre visite Ă  Paris commence par la tour Eiffel qui permet de dĂ©couvrir les monuments de Paris avant le traditionnel tour en bateau–mouche. Une petite fille, bien dĂ©cidĂ©e Ă  ne pas abandonner son chat Ă  la maison, le cache dans son impermĂ©able. L’ascenseur monte, tout se passe bien, jusqu’au moment oĂč Ronronne s’échappe, s’installe dans les structures mĂ©talliques, se nourrissant des restes du restaurant et mettant au monde de nombreux chatons. Peu Ă  peu les chats envahissent la tour, principale attraction des touristes. L’affaire remonte jusqu’au PrĂ©sident de la RĂ©publique qui demande une enquĂȘte.  Le monument en lui-mĂȘme, l’ascenseur qui monte et descend, le palais prĂ©sidentiel et la valse des ministres sont une mine pour l’illustrateur qui n’a qu’une couleur Ă  choisir, l’orangĂ©, pour animer le texte et opposer de maniĂšre savoureuse les gesticulations des pouvoirs publics Ă  la morne indiffĂ©rence des chats. L’histoire va de rebondissement en rebondissement, fait la dĂ©monstration dans l’enquĂȘte de dĂ©ductions logiques hilarantes. Comment en effet cette chatte est-elle arrivĂ©e sur la tour Eiffel ? Un livre de 1967, inĂ©dit en France, dont la traduction est une idĂ©e rĂ©jouissante. (A.(M.R. et L.G.)