Les baskets de Cendrillon (Bac and love)

JAOUI Sylvaine

&

 

√Ä la fin de l’√©t√©, l’annonce de l’arriv√©e d’un fils de diplomate au rez-de-chausss√©e de la Maison Bleue qu’habite Justine d√©clenche la machine √† fantasmes. Un retour en arri√®re rappelle les d√©boires de Nicolas, pourchass√© via internet par une conqu√™te largu√©e, et Thibault, le distingu√© jeune homme annonc√©, joue l’Arl√©sienne.

Une intrigue mince, plut√īt une chronique du C1K, club des Cinq ou ¬ę c’est un cas¬Ľ… – c’est le cas ! – fait d√©filer des types convenus : la blonde idiote et l’intello r√™veuse, amoureuse du prof de th√©√Ętre, la grande bringue en baskets qui fabule sur le prince charmant, le don Juan de pacotille, macho mal embouch√©, grug√© √† son tour… Justine, porte-parole des Cinq, raconte, entre les nombreux dialogues au ton ado familier et futile. Lecture pour adolescente. Les tribulations se poursuivent dans Un dimanche au paradis et Grasse Mat’.