La marmite du diable.

SILLORAY Olivier

& & &  

 

Nicolas vient de perdre son p√®re, sp√©l√©ologue reconnu des scientifiques, mis √† l’index pour avoir pi√©tin√© une grotte pr√©historique qu’il avait d√©couverte. Il doit assumer son chagrin et l’opprobre des habitants de son village. Il met toute son √©nergie √† comprendre la passion de son p√®re, et finira par le r√©habiliter.¬†

On d√©couvre √† travers Nicolas l’univers de la sp√©l√©ologie que l’auteur a visiblement c√ītoy√©. Sans jamais s’ennuyer, m√™me si l’on est ignorant en la mati√®re, on participe en m√™me temps √† la d√©couverte des √©mois de l’adolescence d√©crite avec beaucoup de fra√ģcheur. Tout le plaisir de la lecture est dans la qu√™te de Nicolas cherchant √† retrouver son p√®re √† travers ses √©crits, et dans ses sentiments pour la jeune fille qu’il a rencontr√©e. M√™me si la fin est annonc√©e, on la re√ßoit avec plaisir.