Le docteur Smog craque ! (Tous fous ; 2.)

C√ĒT√Č Andr√©-Philippe

& & &

 

Il n’est pas facile de r√©aliser une BD comique, comportant un gag par planche, qui ne soit ni vulgaire, ni inconsistante, ni de qualit√© irr√©guli√®re. Et pourtant, l’auteur du pr√©sent album a r√©ussi cet exploit. Il s’est attach√© √† suivre un psychanalyste dans l’exercice de son activit√©. Proche du professeur Nimbus, le docteur Smog est confront√© √† toutes sortes de patients tous plus barjos les uns que les autres. Il supporte avec impassibilit√© l’expression de leurs fantasmes tandis qu’une secr√©taire √©l√©phantesque l’aide √† mettre un peu d’ordre dans son microcosme.

 

Si le visage du m√©decin exprime rarement un sentiment, le d√©cor du cabinet, par un coup de g√©nie de l’auteur, se modifie en fonction de la personne pr√©sente sur le canap√© et de ses n√©vroses, et apporte ainsi un degr√© suppl√©mentaire de fantaisie √† la situation mise en sc√®ne. Le dessin de qualit√© est follement stylis√©, avec son trait d√©pouill√© et pr√©cis baignant dans des ambiances aux vives et franches couleurs de bonbons acidul√©s. Les situations sont cocasses et remarquablement bien observ√©es. On en sort heureux. Excellent et dr√īle.