Le diable de Milan.

SUTER Martin

Pour √©chapper √† son ex-mari devenu violent, Sonia Frey se r√©fugie dans un coin perdu de l‚ÄôEngadine et reprend son ancien m√©tier de physioth√©rapeute dans un h√ītel de cure pour riches originaux. Mais sa patronne √©trangement myst√©rieuse, les habitants du village, hostiles, accentuent sa d√©pression et la sensation qu‚Äôelle a de devenir folle, puisque les objets banals lui paraissent avoir une odeur, et les sons, une couleur. D‚Äô√©tranges √©v√©nements ne tardent pas √† survenir d√®s son arriv√©e dans l‚Äôh√ītel, certains triviaux, d‚Äôautres gratuitement cruels, tous inexplicables et apparemment li√©s √† une l√©gende locale o√Ļ l‚Äôh√©ro√Įne a vendu son √Ęme au diable‚Ķ

 

√Čtrange roman que cette histoire habilement conduite comme une enqu√™te polici√®re dont les premi√®res victimes sont une perruche et un chien, mais aussi comme une √©tude psychologique sur la d√©viance mentale et les d√©ceptions que peuvent causer les apparences des choses et des proches. M√©lange de r√©alisme et de fiction, de noirceur et d‚Äôempathie, et toujours un sens remarquable du suspense (Lila, Lila, NB juillet 2004). Une histoire sur le diable, diablement intelligemment men√©e.