Le Coeur de l’hiver.

COOPER Dominic

Sur la côte inhospitalière de l’Écosse, Alasdair Mor, dernier habitant d’un pauvre village, subsiste, entouré de ses bêtes, en pêchant des homards. Fruste et innocent, accordé à la nature, il accepte pleinement son destin. Un étranger saccagera cette existence : il brutalise sa femme, créature qui émeut Alasdair, vole les casiers de homards, ne recule pas même devant le meurtre, introduisant le mal qu’Alasdair ne comprend pas. Le massacre de ses animaux, particulièrement l’acharnement sadique contre sa vache bien-aimée, le poussera à la riposte. Une longue poursuite s’engage. L’irruption inattendue de la femme modifiera ses sentiments. Cette lutte implacable se terminera tragiquement.  Le récit, qui possède une grande force d’émotion, illustre le pouvoir corrosif du mal qui reste une énigme. Mais c’est la nature, mer et lande, au coeur de l’hiver où se dénoue le drame, magnifiée par une langue dont la traduction a su restituer la beauté, qui est le vrai personnage. Le roman a reçu le Somerset Maugham Award.