Le banc

KAO Sandrine

Alex, d’origine ta√Įwanaise, a l’habitude de d√©jeuner sur un banc du parc, n’ayant pas le temps de rentrer chez lui. Depuis quelque temps les injures qui y sont inscrites le concernent directement¬†: ¬ę Alex face de citron, Alex bol de riz ¬Ľ… Son amie Sybille va l’aider √† d√©couvrir l’auteur de ces insultes. Le gar√ßon est mal dans sa peau : son p√®re est reparti √† Ta√Įwan, ce qui n’est pas bien vu de la communaut√© chinoise dans laquelle il vit avec sa m√®re. Un typhon ayant eu lieu dans l’√ģle, il ment et annonce la mort de son p√®re, afin de mettre fin aux questions du voisinage. Mais cela ne r√©sout pas son probl√®me.

 

L’auteure, elle-m√™me d’origine ta√Įwanaise, d√©nonce le racisme anti-asiatique qu’elle ressent dans sa vie quotidienne. Les relations entre bandes diverses sont bien d√©crites. Le r√©cit du coll√©gien, dans un style parl√©, √©voque avec pertinence son enfance, les diff√©rences d’√©ducation et la s√©paration de ses parents, si mal v√©cue. Une histoire douloureuse, adoucie par l’amiti√©, sur la vie d’une famille tiraill√©e entre la fiert√© de ses origines, le rappel du pays et l’int√©gration.