L’Auteur ! L’Auteur !

LODGE David

En d√©cembre 1915, Henry James se meurt √† Londres. Mais on revient en 1880, √©poque o√Ļ, d√©√ßu par la faible diffusion de ses romans, il √©crit plusieurs pi√®ces de th√©√Ętre qui re√ßoivent un accueil mitig√©, jusqu’√† l’√©chec de Guy Domville hu√©e le soir de la premi√®re, tandis que dans le m√™me temps Oscar Wilde triomphait. Il avait rencontr√©, alors, √† Florence, Constance Fenimore Woolson, √©crivain am√©ricain, qui lui t√©moigna, jusqu’√† sa mort, un amour qu’il refusera. Dominait, par contre, son amiti√© avec George Du Maurier, artiste et illustrateur de ¬ę Punch ¬Ľ qui rencontra un √©norme succ√®s avec son roman Trilby. En m√™me temps que son oeuvre de romancier et ses relations avec les grands √©crivains (Alphonse Daudet, H.G. Wells, Edith Wharton‚Ķ) sont racont√©s ses voyages, ses changements de r√©sidence, ses relations familiales, et tr√®s longuement son peu concluant parcours th√©√Ętral.¬†Cette biographie fragmentaire et romanc√©e dresse de James un portrait fouill√© analysant son comportement, ses angoisses, ses r√™ves, ses d√©ceptions, ses r√©ussites, sa misogynie, son √©gocentrisme, son perfectionnisme, en un langage fluide et √©l√©gant, d√©j√† appr√©ci√© dans √Ä la r√©flexion (NB avril 2004).